Silly

Éoliennes : les riverains réagisent

Il n'y avait pas eu grand souffle à l'automne dernier, mais aujourd'hui le projet pour neuf éoliennes à Silly-Ath suscite un vent hostile.

Elsa est le nom du projet éolien mené par l'intercommunale IDETA sur les territoires de deux communes, Ath et Silly, au départ du zoning industriel de Ghislenghien et de l'éolienne existante (Colruyt).

On sait qu'IDETA prévoit l'érection de neuf éoliennes d'une hauteur (totale) de près de 150 mètres. Depuis le zoning actuel, une première éolienne serait située «en face» de Colruyt, dans la future zone d'activités, le long de la N7. Deux autres seraient localisées dans le zoning, en «remontant» vers l'A8, de part et d'autre de la Sille. Une quatrième serait basée sur le territoire athois, juste en face de la sortie du zoning, à la chaussée de Grammont.

Cinq autres éoliennes seraient ensuite élevées le long de l'autoroute, sur le territoire de Silly, dans le sens Ath-Bruxelles : trois avant la station-service et deux juste après l'aire de repos.

Ce jeudi soir (18 h30), IDETA va présenter au public les résultats de l'étude d'incidences préalable à l'introduction d'une demande de permis unique. Cette réunion aura lieu dans l'ancienne sucrerie de Silly, aux «Jardins d'Hellebecq» (Grand Chemin à Hellebecq).

Si la première réunion d'information organisée en octobre n'avait manifestement pas suscité de réactions très vives, des riverains vont probablement se manifester ce jeudi. Une plate-forme «Vent de raison» se constitue en effet à Silly, rejoignant un mouvement plus global «d'opposition au développement anarchique de l'éolien industriel».

« Vent de Raison» regroupe une vingtaine de comités d'opposants dans les provinces wallonnes.

À côté de réflexions ouvertes sur les éoliennes (nuisances, etc.), les riverains se disent déjà insuffisamment informés. «En octobre, nous pensions qu'il s'agissait d'une simple réunion d'information et que nous pourrions réagir plus tard» explique Luc Tellier, un riverain. «Mais maintenant,nous nous apercevons qu'il aurait déjà fallu réagir à ce moment» redoute-t-il.

«Anomalies» et nuisances

L'une des porte-parole du comité sillien, Laurence Pierquin, a transmis un communiqué, mardi. Elle explique notamment que la plate-forme de Silly a transmis des lettres aux ministres wallons Rudy Demotte, André Antoine et Benoît Lutgen.

«La plateforme a déjà relevé plusieurs pratiques anormales dans le dossier monté par l'Ideta concernant les neuf éoliennes à installer sur Silly et Ath» indique le communiqué. «Comme dans d'autres dossiers, nous avons l'impression que le pouvoir public abandonne toute maîtrise foncière du territoire wallon au profit d'entreprises privées. Cette course au profit est illustrée par la prolifération de projets à l'étude dans le Hainaut occidental.»

«Notre plate-forme s'oppose au projet de construction de neuf éoliennes car elles génèrent de nombreux inconvénients et nuisances.»

Le comité cite les nuisances sonores «significatives» liées à la proximité des habitations, la perte de valeur immobilière, la «destruction» du paysage, le «coût très élevé pour le contribuable par rapport au rendement».

«Des actions vont être menées par notre plate-forme dans les prochains jours» conclut le communiqué.

http://ventderaison.com

Suivez notre page L'Avenir Wallonie Picarde sur Facebook