Grâce à Bernard Legaz - 02/12/2017

Huy -

Samuel Cogolati le dit clairement: c’est grâce à Bernard Legaz qu’il a accroché, qu’il s’est intéressé à la chose politique encore plus que ce qu’il pouvait l’être avant de découvrir le conseil communal des enfants.



Il y a douze ans, quasi jour pour jour, les deux hommes se retrouvaient dans le cadre d’une rencontre que L’Avenir Huy-Waremme proposait à l’époque: «Le rancard». L’adolescent alors âgé de 16 ans n’avait ...

(L'Avenir)