Traces d’une concordance des temps - 17/05/2013

Namur -

Dans «Graphies, nue noire», Marianne Grimont et Éric Brogniet font dialoguer photographie et poésie. Un projet marqué par des coïncidences troublantes.



Ils sont Namurois. Elle est photographe, il est poète. Ils ont collaboré autour d’une exposition commune, L’œil et la lettre, montrée en 2010 à la Maison de la poésie et en 2011 à la Galerie du Beffroi. Le projet connaît aujourd’hui un développement éditorial : Marianne Grimont et Éric Brogniet cosignent Graphies, nue noire, publié aux éditions Tétras Lyre. Une soixantaine de pages ...

  (L'Avenir)