Alors que le gouvernement Di Rupo était composé de 12 ministres et 5 secrétaires d’état, la future coalition «suédoise» pourrait augmenter ce nombre, selon Het Laatste Nieuws. Selon le quotidien flamand, les négociateurs envisagent de former un gouvernement composé de 15 ministres.

Pourtant, la N-VA souhaitait... diminuer le nombre de ministres. Au début des négociations, le chiffre de 10 (cinq francophones et cinq néerlandophones) était avancé. Mais trois partis flamands se trouvant dans la future coalition, ils auraient dû se départager cinq petits postes. Insuffisant. Raison pour laquelle se chiffre a été revu à la hausse.

Selon Het Laatste Nieuws, la N-VA obtiendra trois ministres, contre deux pour le VLD et le CD&V, sans compter le poste de premier ministre qui semble bien dévolu à Kris Peeters. Le MR, lui, se frotterait les mains avec sept postes de ministres. Rien que ça.