Le film, qui doit être diffusé sur les écrans du plus peuplé des pays arabes à partir du 26 mars, contrevient à l’islam car il met en scène une représentation d’un prophète, a indiqué l’institution, la plus haute de l’islam sunnite.

Plusieurs institutions chrétiennes aux États-Unis ont déjà dénoncé l’incarnation de Noé par Russell Crowe.

Al-Azhar peut être consulté avant l’autorisation d’un film ou d’un livre en Égypte, mais n’a pas de pouvoir de décision, réservé au comité de la censure, qui ne s’est pas encore prononcé sur «Noé».

L’Égypte a déjà censuré des films, dont le célèbre «Da Vinci Code» après des plaintes de l’Église copte orthodoxe. En revanche, elle avait autorisé la diffusion de «La Passion du Christ» de Mel Gibson, qui décrit la crucifixion de Jésus, considéré comme un prophète par les musulmans, qui affirment toutefois qu’il n’a pas été crucifié.

Le site internet des studios Paramount Pictures indique que «Noé» sortira le 26 mars en Égypte, et le lendemain dans le reste du Moyen-Orient.