Les deux ursidés, isolés chacun dans un enclos, sont mis en quarantaine depuis 40 jours. Une fois en Belgique, ils seront à nouveau mis en quarantaine pour une période de 21 jours. Le public devrait pouvoir les voir à la réouverture du parc animalier le 5 avril prochain.

«Elle est encore plus belle que sur les images», s’est exclamée Eric Domb, à la vue de Hao Hao, cette panda femelle de quatre ans qui rejoindra à partir de samedi la Belgique. «Je comprends pourquoi elle a été élue panda favorite de Chine», a-t-il ajouté, faisant allusion au prix décerné lors des Giant Panda Zoo Awards 2013, lors d’une cérémonie au zoo d’Atlanta aux Etats-Unis.

À l’arrivée du patron de Pairi Daiza, le mâle âgé également de quatre ans, Xing Hui, s’est caché dans son enclos, dévoilant juste sa tête, préférant manger du bambou à l’abri des regards et des caméras. Près d’une trentaine de journalistes, dont une vingtaine de Chinois et une demi-douzaine de Belges, ont assisté à cette rencontre.

Plus tôt dans la journée, Eric Domb s’était rendu à la Ya’an Panda Base, un autre centre qui abrite des pandas et où sont nés les deux ursidés prêtés à la Belgique.