«Pourquoi pas créer une nouvelle ville en Wallonie? Il y a de l’espace! Il y aura 400.000 Wallons en plus dans les dix ou quinze ans. Au lieu de faire de l’étalement urbain, d’implanter du logement en dépit du bon sens, créons une cité révolutionnaire, novatrice en matière de liens humains, de coexistence entre les générations, de mobilité, de mixité, en plus des conditions matérielles: économies d’énergie, matériaux, etc.», a-t-il déclaré dans un entretien accordé au «Soir».

Le cdH dit avoir identifié plusieurs endroits susceptibles d’accueillir cette nouvelle ville -ou plusieurs villes plus petites, sans les citer toutefois. «En Hainaut, en province de Liège, ailleurs encore, il y a des espaces disponibles, et bien situés, notamment en termes de communication», a ajouté le président.

«Ayons de l’ambition», clame M. Lutgen qui rappelle la réussite de Louvain-la-Neuve en Brabant wallon, dont la construction a commencé il y a 40 ans.

Autre idée du président des Humanistes: le lancement d’un plan Marshall III, mais à l’échelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles cette fois-ci, centré sur l’enseignement, la formation, la recherche et l’innovation.

«Cela correspond à un besoin: on manquera cruellement de travailleurs qualifiés dans les prochaines années. On le sait. Les pénuries sont annoncées».

M. Lutgen attend ce plan dans un délai serré: «La rentrée de septembre, au plus tard».