Stigmatisant, Homeland? C’est en tout cas l’opinion des «Musulmans progressistes» de Belgique, qui ont publié hier après-midi un communiqué de protestation à l’encontre de la série événement diffusée depuis ce week-end par RTL TVI. Un programme sur lequel mise beaucoup la chaîne privée, en raison de la réputation, extrêmement flatteuse, qui la précède. Et d’un scénario explosif, dans lequel un soldat américain converti à l’Islam après huit années de détention en Irak, revient au pays en héros.

Loin de goûter à l’intrigue, les Musulmans Progressistes estiment que les épisodes de la série « dépeignent une image caricaturale ainsi que stigmatisante des Musulmans ». Ils estiment que ces derniers seraient présentés «comme des terroristes haineux assoiffés de vengeance contre l’Occident.» Ils craignent que Homeland vienne « renforcer la suspicion à l’égard des Musulmans car présentant les convertis et les Arabes comme des cellules dormantes du terrorisme international sans nuances ».

Il ne s’agit, bien entendu, que d’une fiction. Mais l’ASBL estime que la série est « perpétuellement présentée comme réaliste voire crédible par les acteurs de la série et les téléspectateurs ». Elle envisage donc de « porter un signalement auprès du CSA et du Centre pour l’Égalité des Chances.»

Une plainte au CSA ?

Elle a cependant peu de chance d’être entendue. Et de voir RTL TVI interdite d’encore diffuser son programme vedette. D’une part, parce qu’il s’agirait d’une première, en plus d’une solide entorse à une certaine liberté d’expression. D’autre part, parce que la série ne recèle finalement… rien de bien scandaleux. Et certainement pas de quoi se montrer aussi chatouilleux au sein de la communauté musulmane. Certes, certains Musulmans endossent ici le rôle d’impitoyables terroristes. Mais le point de vue exprimé est heureusement loin d’être unilatéral : au fil de cette première saison, le commandement américain en prend, lui aussi, pour son grade. Et vient contrebalancer une entame qui, de fait, peut semer le doute. On ne saurait trop conseiller aux Musulmans Progressistes d’attendre les prochains épisodes. Ou de déjà les télécharger (légalement, bien sûr), histoire d’en avoir le cœur net. Si les Russes avaient dû porter plainte contre les Américains à chaque fois qu’ils les ont caricaturés…

Mi.D.