«Mais on constate aussi chez nous que les lecteurs demandent plus de contacts humains, note Philippe Coenegrachts, directeur des Chiroux à Liège. Le rôle de médiateur du bibliothécaire est de plus en plus apprécié.»

Les chiffres de fréquentation semblent le confirmer : pour les prêts, ils sont stables et même souvent en légère augmentation. «Et, ajoute Jean-François. Füeg dans le même temps, le rôle social du bibliothécaire s’est modifié avec la mise en place de nombreuses activités (ateliers écriture, rencontres d’écrivains, projets d’alphabétisation,…) pour lesquels le nombre de participants a, lui, plus que doublé en dix ans.»

A.W.