La Belgique mettra ainsi deux avions de transport C-130 « Hercules » et deux hélicoptères Agusta A109 médicalisés, dont un de réserve, a-t-il confirmé lors d’une réunion des commissions mixtes défense et relations extérieures de la Chambre et du Sénat.

«Ce midi, le kern a marqué son accord sur une telle participation de soutien logistique jusqu’au 1er mars 2013», a indiqué Di Rupo. «Toute présence de militaires belges dans les zones de combat est exclue», a-t-il toutefois précisé.

Selon le Premier ministre, le gouvernement se livrera à une évaluation de cette mission «avant échéance». Un groupe de suivi inter-cabinet est institué pour veiller au respect des modalités d’engagement opérationnel et financiers. Le Parlement sera bien entendu tenu informé, a-t-il ajouté.

Les coûts de la participation belge (quelque 650.000 euros par mois, ndlr) seront pris essentiellement si pas intégralement sur le budget des opérations 2013 de la Défense, le cas échéant en substituant d’autres programmes prévus, a encore dit le chef du gouvernement.