+ Le prince Philippe ne veut pas parler de lui

Joint par nos services, le journaliste namurois a préféré ne pas s’étendre sur la question, mais a confirmé l’information: "J'ai moi-même demandé cette interruption de carrière qui démarrera dans quelques jours parce que j'ai envie de prendre l'air et de me rapprocher de mes enfants", évoquant par ailleurs un projet professionnel "très excitant" qu'il envisage de concrétiser durant cette période.

Il a précisé que sa décision de solliciter une pause-carrière n’était en rien liée à la procédure en cours : «Généralement, ce sont des procédures qui prennent plus de trois mois : il est tout à fait possible que l’avis ne soit pas encore rendu quand je reviendrai à la RTBF.»

Il y était revenu ce lundi pour y intégrer le service documentation, auquel ses employeurs l’avaient affecté au cœur de la polémique liée à la sortie de son livre "Questions royales", pour une période d’un mois. Il n’y avait pas encore presté en raison d’un certificat médical, qui prenait fin lundi.

Mi.D.