On n’a pas touché au pouvoir d’achat des gens qui travaillent dès lors que le mécanisme de l’index a été maintenu. Dans le même temps, la modération salariale des deux prochaines années fera en sorte que nous rattraperons notre handicap de compétitivité de 1,5% au cours des deux prochaines années, a affirmé ce matin, le Vice-premier ministre sp.a Johan Vande Lanotte, sur les ondes de la VRT. Pour lui, cela ne s’était jamais produit au cours des deux dernières législatures.

Selon le chef de file gouvernemental du parti socialiste flamand, on a opéré un glissement de charges à concurrence de 500 millions d’euros du travail aux revenus du capital (assurances et fonds de placement) qui «contribuent sérieusement et mieux» qu’auparavant.

Johan Vande Lanotte s’est par ailleurs félicité de la libération de 300 millions d’euros au profit des petites pensions et des bas salaires.

Pour lui, la concertation sociale n’a pas été rendue impossible par l’accord et l’Etat produit un effort considérable.