Felix Baumgartner s'est posé sans encombre dimanche après un saut d'une altitude record d'un peu plus de 39.000 mètres dans le ciel du Nouveau-Mexique.

Lors de sa descente, qui a duré environ huit minutes, il a battu le record du monde de saut en chute libre détenu depuis 1960 par un ancien colonel de l'Armée de l'air américaine, Joe Kittinger (31.333 m).

 

 

Le parachutiste autrichien a atteint 1,24 fois la vitesse du son. La vitesse atteinte était nettemment plus rapide que le chiffre de 1.136 km/heure annoncé plus tôt. Il devient le premier homme à franchir le mur du son en chute libre.

Le saut a été suivi en direct par plusieurs millions d'internautes.

Baumgartner avait décollé à 09H30 (17H30 heure belge) et son ascension a duré plus de deux heures et demie. Arrivé à l'altitude programmée, après une longue check-list, il s'est élancé dans le vide tête en avant et a atteint sa vitesse maximale assez rapidement, après quelques dizaines de secondes.

Il a ensuite ouvert son parachute et s'est posé sans encombre, rapidement rejoint par des membres de son équipe en hélicoptère.