On rentre facilement dans le pays pour en ressortir tout aussi vite. Ainsi, l’on dénombre 70.000 cambriolages en 2011, soit 10% de plus qu’en 2010. La police fédérale et le parquet fédéral tirent la sonnette d’alarme.

Le nombre de cambriolages a ainsi augmenté depuis 2006. Selon Eddy De Raedt, le directeur Criminalité des biens de la police fédérale, l’élargissement de l’Union européenne a joué un rôle, selon De Standaard et Het Nieuwsblad.

«La Belgique est une grosse tête d’épingle et a une position centrale. Les malfaiteurs y rentrent donc directement et en sortent aussitôt. C’est en quelque sorte un paradis terrestre pour les bandes de délinquants mobiles. La Belgique est le shopping center de l’Europe de l’Ouest», explique Eric Bisschop, qui coordonne la lutte contre ces bandes avec le parquet fédéral.

Par ailleurs, la plupart des cambriolages ne se déroulent plus durant la nuit mais en fin d’après-midi.