Leurs victimes ont rapporté un mode opératoire identique: après qu’elles ont retiré de l’argent à la banque, des individus leur offrent de les aider à nettoyer des excréments qui tachent leurs vêtements et, ce faisant, les dépouillent.

Un seul de leur forfait a rapporté aux faux samaritains pas moins de 30.000 dollars australiens (23.400 euros), un autre plus de 8.000 dollars, selon la police.

« Ces vols sont ignobles et écœurants par leur nature, nous faisons notre possible pour retrouver les coupables », a déclaré l’inspecteur James Deeley dans un communiqué.