Le ministre flamand du Tourisme, Geert Bourgeois (N-VA), a présenté à ses collègues le projet des commémorations destinées à marquer le centenaire de la Première Guerre mondiale, en 2014. Intitulé « 100 jaar Groote Oorlog », et comptant 109 mesures, ce projet doit contribuer à « mettre la Flandre sur la carte des principales destinations des touristes de la paix », a expliqué M. Bourgeois.

Le plan donne un aperçu des différentes initiatives en préparation pour marquer en Flandre le centenaire de la guerre 1914-1918. L’intention de M. Bourgeois est de l’actualiser régulièrement à l’approche de l’année 2014 et d’en faire rapport deux fois l’an à ses collègues.

Parmi les initiatives déjà retenues figurent la numérisation des collections de journaux datant de la Première Guerre mondiale, la définition d’une signalisation uniforme pour les touristes qui viendront visiter les sites de la Grande Guerre et l’élaboration d’ensembles éducatifs pour l’enseignement.

Dès 2010-2011, 15 millions d’euros avaient déjà été dégagés, pour préparer la commémoration. Le montant de cette enveloppe a été réparti sur 44 projets, pour. la plupart concentrés sur le Westhoek.

En septembre dernier, un appel a été lancé pour la mise sur pied d’une première vague d’événements commémoratifs, inspirés par les débuts de la guerre, qui devraient se dérouler en 2014-2015. Une série des projets aujourd’hui retenus sont issus de cet appel à projets.

Côté wallon, entre-temps, le processus de commémoration de la Première guerre mondiale démarre avec une extrême lenteur. Aucun projet fédérateur n’a surgi, et les montants prévus sont loin de l’effort budgétaire prévu en Flandre. De Loncin à Dinant, d’Andenne à Tamines, et de Spa à la Gaume, le premier conflit mondial a pourtant laissé bien des traces chez nous…¦

Phi. Le.