« Pour ce faire, (le gouvernement) mettra en œuvre les décisions prises et prendra, si nécessaire, des mesures complémentaires équilibrées », précise le nouveau Premier ministre dans un communiqué de presse.

« Garder son rang »

Citant la crise économique qui déroule ses difficultés depuis fin 2008 déjà, le chef du gouvernement estime toutefois que la Belgique « doit garder son rang », notamment en luttant contre les inégalités, en soutenant les personnes dans le désarroi et en encourageant la création d’emploi.

« Transformer les difficultés »

« 2012 sera une année déterminante. Nous devrons transformer les difficultés en nouvelles opportunités. Il est fondamental de poser les fondations pour des lendemains meilleurs. Le gouvernement y travaillera sans relâche, avec la ferme volonté de réussir », assure le Premier ministre.

Toujours de l’espoir

Malgré cette conjoncture plutôt sombre, celui-ci voit néanmoins de nombreuses raisons d’espérer: « notre courage, notre volonté de progresser, notre savoir faire, notre productivité, nos talents, nos intelligences... Nous pouvons garder confiance en l’avenir », poursuit Di Rupo, qui souhaite à tous les Belges « une heureuse année 2012, pleine de santé et de bonheurs partagés ».