Les accompagnateurs de train protestent contre leurs conditions de travail, notamment le manque d'effectifs et les attributions de congés. Le mouvement est parti des dépôts d'Arlon, Namur, Ottignies, Ath et Mons et devrait toucher l'ensemble du réseau. Les accompagnateurs de train ont choisi cette journée de vendredi pour faire grève afin que les voyageurs, moins nombreux du fait du long congé, soient moins touchés, a précisé l'un d'eux.