+ La bande annonce originale
+ La parodie du chapitre 1

Franck, vous êtes l'auteur de cette parodie et le créateur d’Halluciner.fr. Mélanger Twilight 2 avec Austin Powers, c'était un passage obligé après le succès de la première parodie (plus de 350.000 clics en un an)?
La parodie Twilight 1 avec Austin Powers a très rapidement trouvé son public. C'est pourtant le principe inverse de ce que je fais en général. Souvent, je me sers de l'audio d'une comédie à l'affiche où les voix sont scabreuses et prêtent déjà à la parodie et je le mixe avec un film culte pour décrédibiliser ce dernier. Ça, c'est une recette qui a fait ses preuves.
A l’opposé, je tente parfois de prendre un audio sérieux, premier degré et je le mixe avec des images complètement loufoques. On est alors dans une narration très premier degré et c'est très dur de trouver un contre-pied pour basculer dans le parodique. Il y a très peu de films comme ça qui ont un côté très sérieux avec des mimiques des personnages. C'est le cas d'Austin Powers que j'ai donc marié à l'audio de Twilight. Ça en devient une version spéciale pour plus de 30 ans. Parce qu'Austin Powers, c'est un film au 2e degré mais si on travaille les plans et les expressions, on peut presque faire passer Austin Powers pour un film premier degré, à la fois triste et avec du suspense.
Dans ce genre de parodie "versus", il y a toujours cette double face qui, ici, fait de Twilight un film loufoque pour adultes en même temps qu'Austin Powers passe presque au rang de film culte vampirique.

Et c'est donc aussi le cas dans la parodie de Twilight 2...
Oui. Là, l'exercice de style a été très dur parce qu'il fallait faire une suite. Et qui dit suite dit homogénéité dans le casting de substitution, notamment donc avec Austin Powers et son héroïne. Dans ce cas-ci, j'ai dû puiser dans Austin Powers 2 et 3. C'est la deuxième fois que je le fais après Benjamin Button vs Star Wars où j'avais puisé dans les épisodes 1 et 2. Ça donne un montage très subtil où je passe d'un chapitre à l'autre.

Comment vous y prenez-vous concrètement? Vous avez-vu Twilight 2 en avant-première?
Pas du tout. D'ailleurs, j'ai seulement vu le chapitre 1 en fin de semaine passée. Je voulais rester neutre. Je fonctionne souvent ainsi, afin de garder mes idées et de ne pas avoir de parti pris vis-à-vis du film.

Combien de temps vous a-t-il fallu?
Ça a été un travail minutieux qui s'est étalé sur à peu près trois semaines. La création du story-board a été assez longue parce que j'ai voulu zapper sur Austin Powers 2 et 3 et raccrocher la narration à celle de la bande annonce de Twilight 2. Ce jonglage pour refaire le casting et recréer l'histoire est assez difficile. A titre de comparaison, la parodie 2012 vs La Panthère rose m'a par exemple pris une seule journée.

Qu'est-ce qui a été le plus dur pour cette parodie de Twilight 2?
Je me suis mis une contrainte personnelle: qu'elle soit plus drôle que la première. Réussir à surprendre les gens. Je ne voulais pas refaire la même chose, reprendre les mêmes scènes. Ce n'est pas évident quand on travaille sur un même film. Du coup, j'ai pensé l'enrichir avec Austin Powers 3 et ça a été un challenge supplémentaire. Ça m'a permis de faire entrer d'autres personnages et d'étoffer les répliques et les gens qui les animent. C'était d'autant moins évident que dans la bande annonce de Twilight 2, il y a un vrai scénario où on pose les personnages.

Vous avez un objectif chiffré pour cette parodie?
J'espère qu'elle fera la même audience que les Ch'tis vs Le Seigneur des Anneaux (NDLR: sa vidéo la plus vue). Cette parodie de Twilight 2 a la chance de croiser toutes les cibles. Elle peut plaire à la fois aux jeunes qui ont aimé le film mais aussi aux plus de 30 ans qui n'ont peut-être pas aimé Twilight et qui voient dans l'incarnation d'Austin Powers une version plus débridée et plus adulte, moins gnan-gnan comme certaines personnes peuvent le penser. J'espère que ça va devenir un joli buzz pour la fin d'année. Cela dit, je ne suis pas dans une logique de compteur.