> Liste des radars fixes en Belgique
> Contrôles radars mobiles annoncés par la police

Etats-Généraux de la sécurité routière oblige, le dossier des radars wallons refait surface. Hier, le ministre cdH André Antoine réclamait plus de "flashs" sur les routes de Wallonie. Aujourd'hui, c'est le ministre socialiste Michel Daerden qui nous l'affirme : les boîtiers fixes wallons sont opérationnels. A savoir 29 boîtiers pouvant contenir des radars sur les autoroutes et 40 sur toutes les autres routes.

Pour rappel, une contestation était intervenue à propos de la fiabilité de radars fixes. Certains estimaient que des éléments métalliques, comme les murs anti-bruits par exemple, pouvaient fausser les mesures de vitesse. Les services fédéraux de la métrologie ont donc dû examiner l'ensemble des sites. Ce vaste chantier est à présent terminé. Les boîtiers ont été homologués, pour éviter de nouveaux recours.

Néanmoins, si les "radars" fixes sont prêts, ils ne renferment pas tous d'appareils capables de "flasher". La Région wallonne finance. La police fédérale est compétente pour intervenir ! C'est donc la police à présent qui doit décider d'équiper ou non les 69 boitiers. A ce propos, le cabinet de Michel Daerden nous a confirmé qu'une réunion est prévue dans les prochains jours entre le ministre et le chef de la police fédérale pour discuter de ce point. On parle d'ailleurs d'installer des appareils numériques, plus efficaces que les argentiques actuels.

Où sont-ils situés ?

En attendant, voici la liste des radars fixes en Belgique. Il suffit de cliquer sur une province pour afficher la liste des radars correspondants. Radars en province de Liège, province de Namur, Brabant wallon et Hainaut. Il n'y en a pas pour l'instant en province du Luxembourg.

Si vous possédez un GPS, vous pouvez lui ajouter la liste des 704 radars fixes de Belgique.

Combien ça coûte ?

Les excès de vitesse ne sont plus intégrés dans les catégories d'infraction. Ils font, eux, l'objet d'une perception immédiate comprenant un forfait minimum et une partie variable proportionnelle à l'excès de vitesse commis :

Pour les excès de vitesse en agglomération, aux abords des écoles, dans les zones 30, dans les zones résidentielles ou de rencontre :
- De 1 à 10 km/h : 50 € 
- De 11 à 30 km/h : 50 € + 10 € par km/h suppl.
- Plus de 30 km/h : renvoi devant le tribunal

Pour les excès de vitesse sur les autres routes :
- De 1 à 10 km/h : 50 € 
- De 11 à 40 km/h : 50 € + 5 € par km/h suppl.
- Plus de 40 km/h : renvoi devant le tribunal

Plus de détails sur le site de la police fédérale

(Rodolphe MAGIS)